);

Curve, la néobanque pour les multibancarisés

Curve, la néobanque pour les multibancarisés

La néobanque britannique Curve se lance sur le marché français dès le 4ème trimestre 2019. Celle-ci s’adresse principalement aux clients multibancarisés CSP+, âgés de 30 à 45 ans.

L’offre de Curve dédiée aux multibancarisés

Curve propose une carte pour l’ensemble des comptes, mais aussi plusieurs cartes bancaires dont le nombre est néanmoins limité. Avec l’application mobile Curve, le client peut sélectionner quelle carte il souhaite utiliser pour payer son achat. L’offre de la fintech implique d’autres avantages comme :

  • le paiement fractionné
  • la possibilité de récupérer 1% du montant de chaque paiement grâce à un système de cashback quand il s’agit d’enseignes partenaires
  • la visualisation du solde de tous les comptes
  • la catégorisation automatique des dépenses
  • les notifications d’alerte en temps réel
  • le blocage et le déblocage d’une carte bancaire
  • le retour dans le temps : un client peut payer puis, dans les deux semaines qui suivent, transférer l’opération d’une carte bancaire à une autre.

Une fintech en plein développement 

Depuis sa création en 2018, la fintech Curve peut se vanter d’avoir déjà 500 000 utilisateurs et plus d’un milliard d’euros de transaction à son compteur. D’ici la fin de l’année 2019, elle souhaite atteindre un million de clients. Pour cela, elle a organisé une levée de fonds de 49 millions d’euros cet été. La valorisation est de 250 millions de dollars. Ils ont été plusieurs fonds d’investissements (Breega, Santander InnoVentures, Seedcamp, Speedinvest…) à répondre à l’appel qui était mené par le fonds Gauss Ventures et Cathay Innovation.

Ben Marell, co-fondateur du fonds d’investissement Breega, explique : “Au lieu de reconstruire une banque dans toute sa complexité, Curve a pris le parti de répliquer ce qu’il s’est passé dans les télécoms avec des offres “over-the-top” de vidéo comme Netflix, et d’utiliser les infrastructures bancaires existantes pour lancer une offre centrée sur l’expérience et la relation client, en commençant par le paiement et à terme sur tous les services financiers”. Quant au fondateur et directeur général de Curve, Shachar Bialick, il estime que “Curve prend une voie complètement différente des banques ‘ »challengers » en se concentrant sur la création d’une expérience client radicalement améliorée, sans demander au client de lui confier ses fonds, et sans s’exposer aux frais associés au statut de banque”. La néobanque Curve n’a pas de licence bancaire et collabore avec Wirecard pour que ses clients puissent avoir des cartes et de la monnaie électronique. Si elle s’attaque au marché français cette année, ce sera au tour des États-Unis l’année prochaine !

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.