);

Bientôt l’arrivée de “Free Bank” ?

Bientôt l’arrivée de “Free Bank” ?

Appellation déposée en 2000 puis renouvelée en 2010, Free Bank n’est pas encore un acteur du secteur banque, mais pourrait prochainement le devenir. Déposée par Iliad, maison mère de Free et Free mobile, cette appellation peut être un signe d’un lancement prochain d’une banque en ligne par Xavier Niel. 

Une rumeur qui se précise

Auparavant le seul signe d’une apparition potentielle sur le marché de la banque en ligne était le fait que “Free Bank” était officiellement déposé. En septembre dernier, un nouvel élément est venu confirmer un peu plus les rumeurs d’une nouvelle finetech. En effet, le 13 septembre, un code Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (SWIFT) a été émis par Iliad. Cet élément est une obligation pour pouvoir créer un établissement bancaire. Même si ce code SWIFT n’officialise pas l’arrivée de Free dans le secteur de la banque en ligne, il apparaît comme un signe particulièrement intéressant. En effet, alors que les acteurs sur le marché bancaire se multiplient, l’entrée de Free dans ce secteur ne serait pas étonnant. 

Une entreprise en phase avec l’innovation

Lors de son arrivée sur le marché de la télécommunication, Free avait totalement changé les règles du jeu et avait notamment impacté les tarifs pratiqués. Aujourd’hui, les banques en ligne et plus particulièrement les néobanques viennent contester le monopole des banques classiques et proposent un service particulièrement enclin à séduire une clientèle jeune et ultra-connectée. Dans ce paysage bancaire innovant composé notamment de startups, des entreprises historiques n’hésitent pas à se lancer dans la course (Apple et Orange notamment). Alors que le succès pour l’opérateur téléphonique Orange est mitigé, Free pourrait apporter une nouvelle offre. 

Il y a deux ans, le directeur général du groupe, Thomas Reynaud déclarait : “Nous avons été approchés par des banques françaises et européennes qui nous ont demandé de mettre à disposition notre marque pour déployer des services bancaires. (…) On a décidé de rester maître de notre destin et de notre marque de la protéger y compris dans le domaine bancaire et si un jour on devait se lancer dans les services bancaires on devrait être fidèle à nos valeurs.” Des déclarations qui ne sont pas anodines et qui, associées à la création du code SWIFT, prennent aujourd’hui un poids encore plus important. Les rumeurs autour du lancement de la banque de Free sont donc relancées et de nouvelles informations concernant l’apparition d’un nouvel acteur dans le secteur de la finetech ne serait pas étonnantes. Une affaire à suivre de près donc.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.