);

Arrêt des services chez Ipagoo

Arrêt des services chez Ipagoo

Parmi les fintechs, Ipagoo est une néobanque qui a la particularité de proposer une ouverture de comptes dans plusieurs pays et en différentes devises. Cependant, depuis la semaine dernière, la néobanque a gelé les comptes de ses clients, la faute à la suspension de sa licence par le régulateur britannique. 

Une insuffisance de garanties financières

Le marché de la banque en ligne et des néobanques est un secteur en plein développement et qui est particulièrement concurrentiel. Sur ce marché, de nouveaux acteurs émergent régulièrement et notamment des start-ups qui investissent dans ce domaine afin de proposer une alternative aux banques traditionnelles. Cependant, le secteur bancaire est particulier et implique de solides garanties financières. C’est pour cette raison que la Financial Conduct Authority (FCA), l’instance britannique de régulation du secteur financier a demandé à Ipagoo de suspendre son activité, jugeant ses fonds propres insuffisants

Présente en France depuis mars 2017, cette néobanque dispose d’une offre particulière en proposant à ses clients l’ouverture de comptes bancaires à l’international avec une carte Mastercard dédiée. L’objectif principal est de réduire les frais de change entre les devises locales. Cependant, en tant que fintech, ses garanties financières ne sont pas aussi importantes que les banques traditionnelles. Le régulateur britannique a donc forcé Ipagoo à stopper son activité, au moins temporairement, qui a prévenu ses clients : “Vous ne pourrez plus accéder à vos comptes ni donner des instructions pour effectuer des paiements vers ou depuis votre (vos) compte(s). Ceci inclut tous les paiements effectués avec votre carte de paiement”. 

Un coup d’arrêt pour la fintech 

Suite à cette suspension, les dirigeants de cette jeune fintech se sont exprimés : “La raison est la capitalisation d’Ipagoo LLP, que le FCA considérait trop basse”. Un coup d’arrêt pour la néobanque qui affirme être en préparation d’une levée de fonds : “La FCA souhaitant voir un plan de financement à long terme et une injection de capital immédiate, nous avons injecté de nouveaux capitaux le jour même où était prise la décision de suspension. Malheureusement une fois la décision communiquée, la procédure de rétablissement des licences prend un certain temps”. A l’heure actuelle, aucune information n’a été divulguée quant à une date de remise en service.

Récemment, le Crédit Agricole a signé un partenariat avec le Crédit Agricole Ile-de-France. Cette collaboration a pour objectif de permettre aux clients de cette banque âgés de 18 à 29 ans d’ouvrir un compte en Angleterre, en Espagne ainsi qu’en Italie. Pour le moment, la collaboration avec Ipagoo n’est pas remise en question selon les services du Crédit Agricole IDF. 

Quoi qu’il en soit, cette décision montre une véritable volonté de régulation du marché et une vérification plus accrue des garanties présentées par les fintechs. Prochainement, d’autres fintechs pourraient connaître des décisions similaires et notamment la néobanque Revolut qui fait aujourd’hui l’objet d’une attention toute particulière de la FCA.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.