);

Apple Card entrera cet été sur le marché bancaire américain

Apple Card entrera cet été sur le marché bancaire américain

Cela fait quelques mois que la marque Apple s’improvise banque en ligne. La suite logique veut qu’elle lance alors sa propre carte de crédit. Apple Card fera donc son entrée cet été sur le marché bancaire, aux États-Unis seulement.

Apple Card, la carte de crédit innovante de la marque

Apple, leader technologique qui vise toujours plus haut et plus loin, a lancé Apple Pay, une application pour gérer ses dépenses. Prochainement, c’est une carte de crédit qui devrait faire son apparition cet été sur le marché américain. Et Apple Card promet d’innover ! Les paiements Apple Pay n’étant pas acceptés partout, la firme à la pomme a jugé bon de lancer sa propre carte bancaire.

Lundi 25 mars, la marque a rendu publics ses nouveaux produits et services. Apple Card en faisait partie. Réalisée par la banque Goldman Sachs en collaboration avec Mastercard, cette nouvelle carte de crédit est pensée pour aider les clients à mieux gérer leur argent en surveillant leurs dépenses. Simplicité, transparence et confidentialité : voici les maîtres-mots d’Apple Card.

Comment elle fonctionne ?

Évidemment, elle est indissociable de l’iPhone. L’utilisateur s’inscrit sur l’application Wallet et peut alors passer sa carte dans un magasin comme sur Internet, et ce, partout dans le monde. Depuis son iPhone, il peut créer son numéro de carte, qui reste confidentiel grâce au Secure Element, la puce de sécurité spécifique à Apple Pay.

En titane et marquée des logos Apple et Mastercard, Apple Card n’affiche ni numéro, ni code de sécurité, ni date d’expiration, et encore moins une signature. La grande firme américaine vise la sécurité avant tout. Il y aura même un service client disponible à toute heure pour les utilisateurs d’Apple Pay.

Apple Card fonctionne avec le machine learning. Elle utilise également Apple Maps pour bien identifier chaque paiement, à l’aide du nom et de la localisation du commerce. Chaque transaction est classée dans une catégorie, comme Aliments et boissons par exemple, et un récapitulatif des dépenses est envoyé aux utilisateurs chaque semaine et chaque mois.

Apple a créé son propre programme de cashback, Daily Cash, et ne demande aucune cotisation annuelle, aucune pénalité de retard ou de dépassement et aucune commission à l’étranger ! Les taux d’intérêt sont également garantis très bas.

Mais alors, comment Apple compte-il se rémunérer en limitant autant les dépenses de la part des utilisateurs ? Grâce aux commissions interbancaires lors des transactions avec les commerçants. On attend maintenant de savoir quand elle sera disponible en France…

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.